Profil de membre

Catherine Jumarie

Directrice du centre TOXEN-UQAM

Professeure titulaire

Département des sciences biologiques, UQAM



Courriel: jumarie.catherine@uqam.ca

Téléphone: 514-987-3000 poste 7680

IDENTIFICATION

Ph.D. Physiologie, Université de Montréal, Montréal (Qc.) Canada, 1995


B.Sc. Physiques, Université de Montréal, Montréal (Qc.) Canada, 1989

FORMATION

  1. 1)Effet du cadmium sur les voies de signalisation ERK et AhR dans la cellule intestinale en fonction de la différenciation entérocytaire


L'objectif de ce projet est d'identifier comment le cadmium (Cd) peut modifier la réponse cellulaire aux xénobiotiques en perturbant certaines voies de signalisation. Nous avons déjà observé que le Cd active certaines protéines kinases (ERK et p-38 kinase) dans la cellules intestinale humaine et ce, en fonction de l'état de différenciation entérocytaire. Or, certaines de ces protéines semblent pouvoir activer le facteur de transcription AhR qui induit l'expression de nombreux gènes lorsque la cellule est exposée à des xénobiotiques tels les hydrocarbures aromatiques polycycliques. Une fois exprimés, ces gènes modifient la sensibilité de la cellule aux xénobiotiques. Nous voulons donc évaluer si, en activant ERK, le Cd pourrait indirectement agir sur AhR et, conséquemment, modifier les niveaux d'expression de gènes cibles. Cela pourrait avoir des conséquences sur la toxicité de certains xénobiotiques. 


  1. 2)Effet du cadmium sur l'expression de transporteurs excréteurs et les enzymes de biotransformation


Nous étudions comment la cellule modifie les niveaux d'expression de certains transporteurs excréteurs en réponse au Cd, comme c'est le cas pour d'autres xénobiotiques dont de nombreux médicaments. Certains de ces transporteurs semblent être co-exprimés avec des enzymes impliquées dans le métabolisme des xénobiotiques (biotransformation). Nous étudions donc parallèlement l'expression des transporteurs excréteurs Pgp, MRP2 et celle d'isoformes de CYP450 et tentons d'identifier les facteurs de transcription communs. Une variation dans les niveaux d'expression de ces transporteurs et de ces enzymes peut considérablement modifier la réponse de la cellule intestinale aux médicaments.


  1. 3)Développement de biomarqueurs chez l'abeille domestique exposée aux contaminants d'origine agricole


Ce projet est mené en collaboration avec Monique Boily et vise à: 1) à estimer dans quelle mesure l'exposition aux contaminants d'origine agricole affecte la santé de butineuses et 2) à développer des outils de prédiction (biomarqueurs) de l'état de santé des abeilles. Des expériences sont faites en champs, sur le terrain, et en cage en laboratoire. Ma contribution consiste à étudier les effets des métaux susceptibles d'être présents en champs et sur le pollen suite à l'épandage de boues (Cd, Pb, Zn, Cu, Al, Fe) et à développer un biomarqueur d'exposition aux métaux chez Apis mellifera. Cette étude permettra de mieux évaluer si les pratiques agricoles actuelles comportent un risque pour la santé des colonies d'abeilles.

PROJETS DE RECHERCHE

Transport membranaire (absorption, excrétion) et mécanismes de toxicité cellulaire des métaux, impact de la spéciation sur la biodisponibilité et la toxicité des métaux, effet du cadmium (Cd) sur la fonction intestinale, signalisation cellulaire et stress oxydant.

INTÉRÊTS

Makayi Phuati

Candidat Ph.D.

Co-directeur: Sami Haddad


Joannie Lemaire

Candidate M.Sc.


Daphnée Gariépy

Candidate M.Sc.

Co-directeur: Maikel Rosabal


Myriam Mireault

Candidate M. Sc.

LISTE DES MEMBRES

ÉQUIPE

Photos utilisées sous la license Creative Commons de Wikimedia